Changer les systèmes de chauffage

Suite à l’élaboration d’un diagnostic et d’une stratégie sur l’habitat et l’urbanisme (voir Bâtiment, urbanisme et habitat - Les enjeux), le Bassin d’Aurillac, le Carladès et la Châtaigneraie souhaitent planifier un habitat et un urbanisme plus vertueux en termes d’énergie et de climat.
Dans ce cadre, toutes les propositions seront étudiées.

Alors, selon vous, comment changer les systèmes de chauffage ?

Propositions du Club Climat issues de l’atelier du 4 février :

  • Développer le photovoltaïque via des aides pour les ménages

  • Prévoir de l’information locale sur les différents moyens de chauffage pour informer les habitants

  • Communiquer sur les alternatives et énergies de remplacement (que mettre à la place des chaudières fioul ?)

Le compte-rendu complet est ici : Comptes-rendus Ateliers Club Climat

Le photovoltaïque pour le chauffage? Mauvaise idée. On accumulerait ainsi une cascade de pertes dues à de multiples changements d’état de l’énergie.
L’énergie solaire pour le chauffage? Le plus simple est le solaire passif, qui exige une conception de la maison au départ; Difficilement adaptable à l’existant, excepté par l’ajout de dispositif de type serre ou mur Trombe, mais se pose alors, pas pour un affreux pavillon mais pour du bâti ancien, un insoluble problème esthétique.
Le système de la chaudière bois est certes substituable à la chaudière au fuel, mais l’inconnue de l’évolution du prix du bois est totale, et de toutes façons, la ressource n’est pas assez abondante pour remplacer ce qui existe. On ne jouerait qu’à la marge.
Pompe à chaleur? Bilan mitigé.
Le plus efficace et le plus réalisable actuellement, c’est l’augmentation de l’isolation, mais à aussi, problèmes insolubles pour le bâti ancien, à moins de le défigurer complètement.
La vérité est que nous sommes ici face à un problème considérable!