Diversifier la production locale

Suite à l’élaboration d’un diagnostic et d’une stratégie sur l’agriculture et la forêt (voir Agriculture et forêt - Les enjeux), le Bassin d’Aurillac, le Carladès et la Châtaigneraie souhaitent planifier une agriculture et une forêt moins vulnérables face aux dérèglements climatiques et plus vertueuses en termes d’énergie et de gaz à effet de serre.
Dans ce cadre, toutes les propositions seront étudiées.

Alors, selon vous, comment diversifier la production locale ?

Propositions du Club Climat issues de l’atelier du 4 février :

  • Encourager le maraîchage urbain

  • Développer l’ensemble des filières au niveau local (engraissement, abattage, commercialisation)

  • Réaliser un plan alimentaire territorial

  • Agir sur le foncier

  • Développer les cultures végétales vivrières en vouant des terres spécialement à ces cultures

  • Acheter des terres par la collectivité ou des associations (Terres de Liens) pour contrôler leurs attributions et réorienter ainsi la production

  • Flécher l’utilisation du foncier et des parcelles

  • Favoriser l’accès au foncier pour les porteurs de petits projets

Le compte-rendu complet est ici : Comptes-rendus Ateliers Club Climat

Favoriser les porteurs de petits projets, Terre de Liens, bien sûr. L’exode rural ne pourra être stoppé que par une augmentation du nombre d’agriculteurs, donc une diminution des surfaces des exploitations. Il faudrait alors parler du rôle des SAFER.