Mobilité et déplacements - Les enjeux

Le Bassin d’Aurillac, le Carladès et la Châtaigneraie ont demandé à un bureau d’études spécialiste (B&L évolution) de réaliser un diagnostic du territoire sur les enjeux climat-air-énergie. Voici de façon synthétique les grands enjeux du territoire concernant la mobilité.
Lien vers le document plus complet avec les données et analyses plus détaillées : Mobilite_deplacements.pdf (1,3 Mo)

N’hésitez pas à enrichir ces enjeux !

Bonjour, je suis un utilisateur des velos électriques en location à la stabus. Habitant de Ytrac je fais souvent le trajet Ytrac/Aurillac pour mes activités et aussi Ytrac/Crandelles pour mon travail. J’ai constaté que de nombreuses personnes viennent à Aurillac avec le velo. Il serait bien de mettre en place un marquage de piste cyclable entre les villages autour d’Aurillac et Aurillac ainsi qu’entre les différentes communes des communautés de communes. Je pense qu’on pourrais commencer avec le nouveau tronçon de la RN 122 Aurillac/Sansac? Idéalement il faudrait des pistes comme celle allant à St Simon. Aurillac/St Paul, Aurillac/Jussac, Aurillac/Yolet (Polminhac), même jusqu’au Lioran et d’Aurillac à Maurs…
Qu’en pensez vous et est-il possible d’intégrer le marquage piste cyclable sans gros travaux d’aménagement de la voirie?
Merci, cordialement.

3 J'aimes

Ou comment rattraper le coup d’un cahier des charges du contournement RN122 qui a omis d’inclure une voie cyclable…pėché par omission, négligence ou incompétence ? A qui la faute?

1 J'aime
  • développer et rendre plus accessible les véhicule éléctrique : vélos, autos, scooters
  • Motiver / développer un marché de petits véhicules (moins consommateurs que la moyenne) pour le quotidien ( domicile travail / école) - 60 % des actifs travaillent hors de leur commune
  • développer les auto partage ou location de gros véhicules quand necessaire
  • densifier les bornes de recharge electriques
1 J'aime

mais aussi des zones de co-voitures oubliées…

Bonjour,
Le Bassin d’Aurillac, le Carladès et la Châtaigneraie ont avancé dans l’élaboration de leur Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) : ils ont définis des axes prioritaires et des objectifs chiffrés en termes de réduction des consommations d’énergie et des gaz à effet de serre.
Ci-dessous les axes stratégiques retenus pour la mobilité, dans un ordre de priorité. Ces axes servent de cadre pour émettre vos propositions d’action, qui seront étudiées pour le Plan Climat du territoire.
Rendez-vous ici : https://planclimat.scotbacc.fr/c/ateliers-citoyens/mobilite/27 pour proposer des actions dans chacun des axes.

Document complet : BACC_PCAET_Stratégie_Mobilité.pdf (887,7 Ko)

Bonjour,
L’on aperçoit pas la traction animal qui est un bon compromis pour le transport collectif!!!
voici ce que je pourrai proposer comme possibilités :

  • transport scolaire intra-muros sur des petits secteurs d’un rayon de deux kilomètres sans trop de dénivelé, sur certains quartiers dans Aurillac, Maurs, Le Rouget, Arpajon… après étude en fonction des tranches d’ages, de la proximité de l’école, une à deux fois par semaine ou sur des périodes données… en utilisant la traction animale
  • transport du dernier kilomètre avec aire de parking à l’extérieur d’Aurillac puis pour venir en ville mise en place de navettes Hippomobile
  • remplacer certains services municipaux utilisant des véhicules thermiques par de la traction animale (collecte de déchets recyclables, collecte de déchets verts, arrosage des fleurs…)

Aujourd’hui, il est possible sur notre territoire d’utiliser des chevaux de traits produits localement, préparé localement, utilisant les compétences techniques locales de mettre en place un tel projet, il faut définir les axes prioritaires utilisant la traction animale, trouver du matériel adapté (léger, fonctionnel, assistance électrique, …)
Ce type de prestation génère des avantages, sociaux, écologique, économique (car on pourrait penser que les véhicules thermiques et leur utilisation coûtent moins cher que la traction animale, certaines études démontrent que la traction animale est plus économique, mais demande une remise à plat de nos pratiques…).
Création d’une plateforme récupérant et redistribuant toute les livraisons de marchandises devant rentrer dans Aurillac pour n’avoir qu’un petit groupe de véhicules (électrique) circulant dans Aurillac plus tôt qu’un nombre invraisemblable.

Réponse à Calite.
Êtes-vous certain de ce que vous avancez: à savoir que de nombreux Ytracois viennent à Aurillac à vélo? Si ce que vous dites était avéré, ce serait une très bonne nouvelle qui mériterait d’être largement diffusée!
Sur le marquage de pistes cyclables, vous avez totalement raison. À ceci près que ce ne sont pas des bandes cyclables tracées sur la route qui peuvent assurer une vraie sécurité. Ce qu’il faut exiger (je dis bien « exiger »), ce sont des pistes cyclables au voisinage des routes (qui empruntent généralement la topographie la plus favorable), mais distinctes de la route, comme on le voit absolument partout à proximité des routes principales en Allemagne. Pour Ytrac, un itinéraire qui serait formidable serait de mettre une voie cyclable sur l’emprise SNCF. Depuis qu’une voie a été déposée, il y a la place (avec grillage de séparation, évidemment). Cela s’est fait ailleurs, je ne sais plus où mais peux me renseigner. La route de Saint-Simon que vous citez en exemple est précisément l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Ce genre de « bandes multi-fonctions » (que la peinture d’un petit vélo ne suffit pas à transformer en pistes cyclables!) n’est tolérable à la rigueur que sur des routes dont le trafic ne dépasse pas 2000 véhicules/jour, chiffre largement dépassé par la route de Saint-Simon, qui en outre est transformée en piste de course par les automobilistes qui rentrent chez eux à midi. Le cycliste a alors l’impression de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence d’une autoroute.
Quant au contournement d’Aurillac, cité par JIPE… on est là dans le ratage le plus complet. Et on n’a même pas rétabli la traversée pour les cyclistes et les piétons au rond-point du chemin du Bousquet!

Encore une fois, a quoi cela sert de proposer en soirée des solutions qui ne figurent même pas dans les comptes rendus (traction animal, augmentation du nombre de stationnement pour vélo)

1 J'aime

Bonjour XRJP15,
Je vous invite à consulter les pages dédiées aux axes plus précis ici comme indiqué au dessus : https://planclimat.scotbacc.fr/c/ateliers-citoyens/mobilite/27 pour pouvoir faciliter les échanges sur des actions précises.
Ainsi la traction animale est entre autres mentionnée dans l’axe sur la logistique de proximité Optimiser la logistique de proximité pour le transport de marchandises
et l’axe sur le vélo comporte de nombreuses idées que vous pouvez tout à fait compléter : Encourager l’usage des mobilités actives et faciliter l’intermodalité
A très bientôt !